idées Bio
samedi 16 octobre 2021

La loi sur la transition énergétique sera-t-elle une issue pour la lutte contre le changement climatique ?

En décembre 2015, des délégations de 190 pays se sont regroupées à Paris pour traiter et discuter sur la question du réchauffement climatique. Ces discussions se sont clôturées par la signature de l’accord de Paris sur le climat afin de mettre en place un plan de transition énergétique.

En quoi consiste la transition énergétique ? Et est-ce-que les lois sur la transition énergétique seront un moyen pour lutter contre le réchauffement climatique ?

La transition énergétique : qu’est-ce que c’est ?

La transition énergétique consiste à permuter les énergies polluantes carbonées vers des énergies renouvelables, propres et moins polluantes. Cette transformation comprend l’ensemble du système de production, de distribution et de consommation des énergies fossiles et nucléaires vers des énergies renouvelables afin de favoriser un modèle énergétique plus durable et réduire l’impact environnemental.

Pourquoi est- elle nécessaire ?

Le changement climatique et météorologique est dû à la pollution et à la création continue de déchets par l’humain et en majorité à l’émission du CO2.

Afin de ne pas aggraver la situation, la transition énergétique pourra borner ce changement par l’adaptation des énergies renouvelables (éolienne, solaire, hydraulique, géothermique et marémotrice), limiter la pollution de l’air par la réduction d’énergies fossiles et nucléaires, la réduction des déchets et la consommation de ressources naturelles.

Ses enjeux

Enjeux énergétiques : c’est principalement changer la consommations des énergies polluantes telle que les énergies fossiles et nucléaires par des énergies propres et durables. Il s’agit principalement des énergies solaires, hydrauliques, etc.

Ceci permettra de réduire l’émission de gaz à effet de serre et de diminuer la consommation des ressources naturelles comme le charbon et le pétrole.

Enjeux sanitaires : il consiste à réduire la pollution de l’air par un plan de limitation de l’utilisation du nucléaire car il participe majoritairement à la pollution par les déchets radioactifs ainsi que les fumées d’usine et de voitures qui pourraient être résolus par l’adaptation de transport plus propre (des voitures électriques par exemple).

Enjeux financiers et économiques : il est principalement dû à l’abaissement des coûts de production énergétiques. Il consiste à adopter une économie plus écologique adaptée à une croissance verte basée sur des ressources énergétiques propres.

Pourquoi la loi sur la transition énergétique est-elle nécessaire ?

La loi sur la transition énergétique englobe l’ensemble des articles convenus entre les états pour protéger l’environnement par l’adaptation d’un modèle énergétique décarboné propre et durable dont les principaux buts sont :

  • Lutter contre les problèmes d’énergie et du climat dont la réduction de l’émission du CO2 et la pollution du climat ;
  • Abaissement des coûts énergétiques et la relance de la croissance verte ;
  • Protection de la santé publique.

L’accord de Paris 2015

C’est un accord international sur le changement climatique, adopté par plus de 190 pays le 12 décembre 2015 et appliqué à partir de novembre 2016.

Il définit les grands principes et les objectifs de la transition écologique et énergétique des pays signataires afin de lutter contre le changement climatique et protéger la planète d’une dégradation plus grave par l’adoption d’un plan d’action afin d’atteindre des objectifs communs :

  • Maintenir l’augmentation de la température mondiale à 2 °C ;
  • Réduire les émissions de CO2 de 40 % et la consommation d’énergies fossiles de 30 % en 2030 ;
  • Diminuer la part de l’énergie nucléaire de moitié pour la production d’électricité ;
  • Diminuer la consommation globale d’énergie de 50 % d’ici 2050 ;
  • Réduire le volume des déchets de moitié d’ici 2050 ;
  • Augmenter la part des énergies renouvelables à 32% de la consommation énergétique totale d’ici 2030.

Les résultats sont classés à court et à long terme (plan 2050 et 2030). Pour mieux encadrer les objectifs, les pays signataires rendent de manières transparente leurs démarches et stratégies pour atteindre leurs objectifs nationaux.

Les pays en développement ou ayant des capacités limitées peuvent bénéficier d’aides et de soutien par les pays puissants pour atteindre leurs objectifs. Ces aides peuvent être des soutiens financiers par des investissements à grande échelle, ils peuvent être un soutien technologique par la formation des personnes ou l’expédition des moyens nécessaires.

Les progrès réalisés par ses pays sont évalués lors de réunions regroupant l’ensemble de ces pays pour examiner les bilans à long et court terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *