Comment construire une salle de bain écologique

Comment construire une salle de bains écologique

Notre impact environnemental passe à travers nos actions quotidiennes, il est donc naturel de se pencher sur la salle de bains. On pense à réduire les déchets en remplaçant les cotons-tiges et les mouchoirs en papier par leur version réutilisable. On essaie de choisir des cosmétiques bio et naturels.

Mais la construction et la déco de la salle d’eau doivent également être réfléchies. Un aménagement qui, au même titre que d’autres mesures, rentre parfaitement dans le cadre d’une tendance écoresponsable.

Le bon choix des matériaux

Sélectionner une peinture écologique

Quand il s’agit de faire ou de refaire la deco d’une piece, le choix de la peinture est un des premiers éléments à traiter. Au-delà de la couleur qui est principalement une question de goûts, il faut choisir la composition de celle-ci.
Pour respecter l’environnement, essayez de limiter les composés organiques volatils (COV), qui, en plus de contribuer au réchauffement climatique, sont aussi cancérigènes. Depuis peu, la réglementation impose un maximum de 100 g/L dans la composition des peintures, mais on peut aussi les éliminer complètement en choisissant une peinture biologique. À base d’argile, de chaux, d’huile de lin ou autre résine d’origine végétale ou minérale, elles ne contiennent ni composés organiques volatils, ni composants allergènes.
Les peintures à base d’argile sont particulièrement recommandées pour la salle de bains, car leur caractère microporeux les rend résistantes à la vapeur d’eau.

Le bois, une matière première renouvelable

L’utilisation du bois vient toujours en tête de liste dans la construction écologique. Bien sûr, il faut prendre des précautions dans le choix de l’essence et de la provenance.
La première chose à faire est de s’assurer qu’il vient de forêts renouvelées.
Ensuite, vous pouvez faire le choix de privilégier le bois local. Mais dans une salle d’eau, il faudra le protéger des éclaboussures et donc le traiter avec des produits chimiques.
Le teck, est certes un bois exotique qui nécessite du transport, mais il résiste très bien à l’humidité et ne moisit pas avec le temps. Cela permet de l’utiliser dans une salle de bains sans appliquer de traitement spécifique, que ce soit pour le mobilier ou pour les aménagements.
Pour apporter une touche vintage à votre déco, récupérez un vieux buffet en bois massif et transformez-le en meuble vasque. C’est un détail qui donnera du style à la pièce en respectant votre démarche écologique./p>

Autres matériaux écologiques

Votre salle d’eau peut être une piece ecologique du sol au plafond. Il suffit de sélectionner les bons matériaux, et le choix ne manque pas !

  • Les fibres de coco, d’agave ou de jonc de mer constituent des revêtements de sol idéaux pour une pièce humide.
  • Le liège de bonne qualité est étanche et protège du froid.
  • Les meubles en linoléum reviennent à la mode, car c’est une matière composée d’éléments naturels qui nécessite très peu d’énergie durant sa fabrication.
  • Pour ce qui est des textiles comme les rideaux ou les tapis, orientez-vous vers le coton, le lin ou le chanvre.

Réguler la consommation d’eau

Choisir des robinets écologiques

Dans la salle de bains, le principal élément à contrôler est la consommation d’eau. Heureusement, il existe de plus en plus de moyens de lutter contre le gaspillage de cette ressource précieuse.
Les robinets et les douchettes économiseurs d’eau sont maintenant courants. Ils permettent de réduire le débit d’eau sans diminuer la pression. Le confort est le même, mais la consommation d’eau est largement diminuée.
Les mitigeurs thermostatiques quant à eux permettent d’avoir une eau à la bonne température en permanence. Plus d’attente pendant le réglage en laissant le robinet couler !

Prendre une douche sans culpabiliser

La douche est un instant de détente quotidien, et il serait dommage de s’en priver même si on a la volonté de préserver l’environnement.
Les douches hydromassantes en circuit fermé permettent de générer un débit de 200 litres/minute avec seulement 30 litres d’eau contre 45 à 60 litres pour une douche classique. Il faut avouer que c’est un moyen plutôt agréable de faire des économies d’eau !
Il est aussi possible d’installer un mini compteur qui affiche la consommation d’eau en temps réel. Cela permet de sensibiliser les enfants, et aussi les plus grands !

La chasse d’eau, un véritable problème

Quand on tire la chasse, 9 à 12 litres d’eau parfaitement saine partent directement aux égouts. Cela représente 20 % de la consommation d’eau du foyer. Il est donc important de choisir une chasse avec débit optimisé selon l’usage.
Certaines toilettes sont également pourvues d’un lavabo sur le dessus. Les eaux grises sont ainsi récupérées pour remplir la chasse. C’est une initiative pertinente et facile à mettre en place, mais elle n’a du sens que si les WC sont séparés de la salle de bains.

Economiser l’électricité et le chauffage

Miser sur la lumière naturelle

Le puits de lumière est un allié de choix pour éclairer la salle de bains sans utiliser trop d’électricité. Si la pièce est éloignée du toit, il est possible d’installer un tunnel ultra-réflecteur pour amener le plus de lumière possible. Rajoutez un jeu de miroirs et une déco aux couleurs claires pour avoir une pièce lumineuse où il fait bon vivre. Quand aux éclairages, ils seront munis d’ampoules LED peu consommatrices et d’un variateur d’intensité de l’éclairage.

Réduire les dépenses liées au chauffage

L’hiver, personne n’aime se laver dans une salle de bains glacée. Pourtant, c’est une pièce qui n’a pas besoin d’être chauffée en permanence. On utilisera une horloge de programmation et un thermostat précis pour ne chauffer la salle d’eau que lorsque c’est nécessaire.
Pour limiter les dépenses d’énergie, il est important de miser sur le gaz naturel et l’énergie solaire. La pièce devra également être bien isolée, à l’aide de matériaux écologiques comme la laine de chanvre ou de lin.

Maintenant que la salle d’eau est construite de façon à limiter son impact environnemental au maximum, il serait dommage de tout gâcher en la nettoyant à la javel. Les produits d’entretien sont une source de pollution chimique à éviter dans une salle de bains écologique. On choisira par exemple le savon noir pour les sols et le vinaigre blanc pour éliminer le calcaire.

Partagez cet article à vos proches
Image par défaut
Barbara
J'ai commencé à m'intéresser à l'influence de l'alimentation sur le corps et l'esprit grâce à mon intérêt pour la nourriture, c'est un sujet qui me passionne. Travailler dans un magasin bio m'a permis d'acquérir de nombreuses connaissances sur le sujet, et j'ai continué à apprendre depuis. La naturopathie, l'aromathérapie et toutes les autres approches alternatives de la santé sont autant de disciplines qui me passionnent. J'aime particulièrement communiquer ma compréhension des huiles essentielles, de la phytothérapie, etc.
Publications: 8

Laisser un commentaire