Comment se lancer dans l’apiculture ?

L’apiculture est un domaine noble et y investir est un geste responsable. En effet, les abeilles qui produisent le miel tant apprécié sont des espèces menacées. Exposées aux pesticides, aux parasites ou encore aux maladies, elles tendent à disparaître. Ainsi, devenir apiculteur est un acte citoyen. Cela permet en effet de les sauvegarder. Cependant, sans aucune base, il n’est pas possible d’embrasser ce domaine. Cet article sert de guide pour se lancer dans l’apiculture en tant que débutant.

Choisir son matériel 

Il est impossible de vouloir embrasser un nouveau domaine sans avoir les outils nécessaires. En apiculture aussi, il est nécessaire d’avoir le matériel adéquat pour l’extraction du miel et la manipulation d’une ruche. 

Tout d’abord, il est important de penser à l’équipement de protection. Disponible sur le site apiculture.net, il permet d’éviter les piqûres d’abeilles. L’équipement de protection doit être intégral et protéger de la tête au pied. Généralement, les apiculteurs se servent d’une combinaison cosmonaute ou d’une vareuse en association avec un pantalon et d’un gant en cuir.

Le matériel de l’apiculteur débutant est également composé d’éléments qui permettent de manipuler facilement une ruche. Il s’agit par exemple de :

  • La brosse à abeille ;
  • Le lève-cadre ;
  • Un enfumoir.

Pour finir, l’apiculteur débutant doit posséder le matériel nécessaire pour produire le miel. Il doit donc avoir en sa possession un extracteur, un filtre, un couteau à désoperculer, un maturateur et un bac à désoperculer. 

Choisir sa ruche

ruches

Avant d’installer les abeilles, il est important de leur trouver un endroit où habiter. Pour cette raison, il est capital de mettre en place une ruche. En tant que débutant, cette dernière doit comporter 6 parties, à savoir :

  • Le toit qui est la porte d’accès à la ruche et l’élément de protection des abeilles contre les intempéries ;
  • Le couvre-cadre qui empêche les abeilles de monter au toit et de s’y coller avec de la propolis. Il peut également servir de garde-manger ;
  • Le corps de la ruche qui sert de zone d’habitation pour les colonies ;
  • La hausse qui sert à recueillir le miel produit ;
  • La grille à reine qui empêche la reine de quitter le corps de la ruche ;
  • Le fond de la ruche qui supporte l’ensemble. Il est important de ne pas le mettre au contact du sol pour faciliter un meilleur contrôle de l’humidité. 
abeilles

Choisir les abeilles 

Un apiculteur débutant doit avant tout connaître les endroits dans lesquels se trouvent les abeilles. À cet effet, il y a trois possibilités. 

La première consiste à récupérer des essaims vagabonds. La majorité des colonies d’abeilles se forment par essaimage. En d’autres mots, la colonie d’origine remplace l’ancienne reine. Cette dernière va construire une nouvelle structure proche de l’ancienne avec une partie des abeilles ouvrières de la vieille ruche. C’est dans ce renouvellement qu’il est possible d’obtenir des abeilles.

La seconde méthode consiste à piéger les essaims en reproduisant la même phéromone que les abeilles éclaireuses censées conduire vers la nouvelle ruche.

Outre ces méthodes, l’apiculteur débutant peut aussi acheter les abeilles, de préférence auprès des vendeurs reconnus.

Recevez toutes nos actualités par e-mail

Envie de recevoir les dernières tendances écologiques, actualités et articles d'Idées Bio par email ? Inscrivez-vous et recevez directement nos nouveaux articles tous les jeudis.

Vous pourrez vous désabonner à tout moment et aucun autre usage de votre e-mail ne sera fait.

Nous gardons vos données privées et partageons vos données uniquement avec des tiers qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Quentin
Quentin Boume
Publications: 28

4 commentaires

  1. Bonjour je voudrais savoir les quel abeilles son les meilleurs abeilles grise ou les noires pour la meurthe et moselle ? merci de me répondre salutations.

    • Bonjour, merci pour votre commentaire.

      Pour être tout à fait honnêtes, nous ne savons pas trop. Le mieux, comme bien souvent dans l’apiculture, est se renseigner à la source près de gens d’expérience. Nous vous recommandons fortement de contacter des apiculteurs locaux qui sauront probablement vous répondre avec leur retour d’expérience.

      L’abeille noire a, il me semble, l’avantage de mieux résister aux basses températures et serait peut-être à favoriser dans votre région, mais faites-vous confirmer cela par un apiculteur local.
      Cordialement,
      Renaud

    • Merci. En effet, cet article est succinct, et c’est volontaire pour une toute première approche de l’apiculture. nous prévoyons de réaliser des articles plus complets sur l’apiculture ces prochaines semaines. Bonne journée, Renaud

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.